*CTR : Comité Technique de Réseau

Monsieur le Président, madame, monsieur,

Il y a un an, les gilets jaunes envahissaient nos rues avec leurs cortèges de revendication. Devant la persévérance du mouvement et la force de la mobilisation le gouvernement a lancé le « grand débat national ». La synthèse des propositions a donné lieu à plusieurs mesures, notamment la circulaire du premier ministre en date du 5 juin, relative à la transformation des administrations centrales et aux nouvelles méthodes de travail. Le but affiché de cette transformation étant de favoriser une plus grande proximité et une efficacité renforcée de l'action publique. Comme l’a dit le Président de la République : « sortir les fonctionnaires des bureaux parisiens pour les mettre au plus proche de chaque français ». Cela ne semble pas très facile à mettre en œuvre dans notre ministère. De fait, nous nous interrogeons sur le but de la manœuvre Organisation Centrale du Ministère au ministère, nous cherchons en effet en quoi le transfert d’environ 400 postes relevant de l’administration centrale vers les services déconcentrés, sans changer leur activité, va répondre à la commande gouvernementale. Moins de 6 mois après, les textes doivent déjà être écrits, les organisations faites, tout du moins à grosses mailles, alors que certaines directives sont encore en suspens au niveau du Secrétaire Général du Gouvernement, et que les informations à destination des agents demeurent floues et par conséquent, anxiogènes. En effet, certains directeurs communiquent très largement, y compris sur l’avenir d’autres directions et services et dans le même temps s’autres affirment ne rien savoir. Pourquoi tant de précipitation, dans un dossier ayant autant d’impacts, y compris sociaux, sur les personnels. Quelle sera la baisse d’effectifs pour la DRHMD puisque, finalement il est bien question de suppressions d’effectifs et où seront pris les postes ? Quoi qu’il en soit, ces mouvements ne pourront être faits qu’en garantissant les droits des personnels en matière de rémunération, d’avancement et de conditions de travail. Aujourd’hui, les textes ne sont pas bouclés, la zone d’incertitude ne fait que croitre. Après les agents du SPAC, ce sont maintenant ceux de la DRHMD qui s’interrogent sur leur avenir…serons nous en mesure, à l’issue de cette réunion, de les éclairer ?

Il y a pourtant certains sujets qui intéressent ce comité :

  • Où en est-on avec alliance NG ?
  • Quid du plan de prévention des RPS annoncé en juin ?
  • Comment sera traité l’avancement des personnels ?
  • Quand seront publiés les nouveaux textes sur l’IFSE ?
  • Les sous-effectifs persistants et leur conséquence sur la charge de travail

Monsieur le Président, Madame, Monsieur, nous remercions de votre attention.