Editos

Pendant que nos enfants regagnent leurs écoles, les personnels du ministère de la Défense se demandent combien de temps encore ils pourront rejoindre leur bureau ou leur atelier. Dans une société où le chômage et l’exclusion battent des records, on comprend la morosité ambiante.

Lire la suite...

Si on part du principe que selon les sondages, 80% des salariés considèrent que le travail est un facteur d’épanouissement, on peut prendre un raccourci et affirmer que ces salariés aiment leurs entreprises. Oui, dans l’ensemble les salariés sont attachés à leurs entreprises et heureusement que toutes les « boîtes » ne sont pas des lieux d’aliénation. Il y en a, certes, mais pas que.

Lire la suite...

Quel que soit son visage, elle se tapit dans l’ombre, se faisant oublier pour mieux resurgir quand on ne l’attend pas. On peut se servir de ce mot pour qualifier certaines situations, imager quelques propos ou définir un mouvement ou une personne.

Lire la suite...

C’est la trêve estivale et pourtant dans le monde c’est la grisaille, quand bien même si le soleil brille pour tous, certains ne connaissent que l’ombre et la noirceur, il n’y a pas de répit pour la haine et la guerre. C’est par exemple un conflit israélo-palestinien qui ne connait aucune médiation, la diplomatie mondiale semble bien désarmée, d’ailleurs on soulignera que cette diplomatie est bien réservée voire inexistante. La marge de manoeuvre des États-Unis est extrêmement réduite et l’Europe est victime d’un immobilisme chronique.

Lire la suite...

L’histoire de la DGA est riche en évènements, mais pas toujours au service de l’emploi et de la qualité des missions à fort contenu régalien. La Direction Générale pour l'Armement est née en 1977, faisant suite à la DMA (délégation Ministérielle pour l'Armement) lancée en 1961 et qui ne comptait pas moins de six corps d'ingénieurs militaires, de l'aéronautique, des fabrications d'armement, du génie maritime, hydrographes de la marine, des poudres et des télécommunications…

Lire la suite...