Communiqué de presse : ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES DANS LE PRIVÉ

La CFDT consolide sa place de numéro un

À l’issue de la compilation de quatre ans de résultats électoraux dans toutes les entreprises, la CFDT confirme sa place de première organisation syndicale de France avec 26,77 % des suffrages (+0,38 point).

Les salariés du privé ont, une nouvelle fois, fait le choix d’un syndicalisme utile, qui répond à leurs préoccupations. Par leur vote, ils ont exprimé leur confiance en un ou une collègue qui les représente, dans une organisation qui agit quotidiennement pour améliorer leur vie au travail.

Ce résultat est le fruit de l’engagement, à leurs côtés, de dizaines de milliers de militantes et militants CFDT. Il nous confère une grande responsabilité.

Dans une période bousculée par les crises économiques et sanitaires, chahutée par des tentations extrémistes, la CFDT reste un repère, fidèle à ses valeurs de solidarité, d’émancipation et de justice sociale. Elle inscrit son engagement dans une histoire qui fait de la confrontation démocratique la pierre angulaire de son action. C’est pourquoi la baisse de participation aux élections nous interroge. Pour la CFDT, elle n’est pas sans lien avec les ordonnances de 2017 qui ont supprimé les représentants de proximité.

Les travailleuses et travailleurs ont plus que jamais besoin d’une organisation syndicale qui puise dans leurs réalités les conditions de l’amélioration de leur quotidien ; d’une organisation syndicale puissante, présente sur tous les territoires et dans tous les secteurs professionnels, qui rééquilibre le rapport de force pour mieux faire entendre leur voix ; d’une organisation syndicale innovante qui leur permet d’affronter les défis d’un monde en mutation.

Parce que le monde du travail a besoin d’un syndicalisme fort et efficace, nous appelons les salariés à rejoindre le premier syndicat de France

Paris le 26 mai 2021

 

 

Cfdt : TOUJOURS PREMIÈRE

Ce 26 mai, la CFDT a confirmé sa première place dans le secteur privé (depuis 2018, elle est également première dans les secteurs privé et public confondus). Cette place, elle la doit notamment à la confiance que lui accordent les salariés et les agents dans les entreprises et les administrations.

Au-delà d’être la première organisation syndicale de France aux élections professionnelles, la CFDT est la première organisation en nombre d’adhérents. Forte de plus de 610 000 adhérents et de ses dizaines de milliers de militantes et militants engagés à vos côtés, elle est présente sur l’ensemble des territoires et des secteurs professionnels. Elle peut ainsi accompagner tous les travailleurs, quel que soit leur statut (salariés, agents publics, contractuels, intérimaires, apprentis, stagiaires, indépendants, auto-entrepreneurs, demandeurs d’emploi, etc.) partout en France.

La CFDT ce sont des revendications

Elle revendique par exemple :

> que la sortie de crise sanitaire et le retour « à la normale » soient négociés dans chaque entreprise et administration, afin de l’adapter aux besoins, aux vécus des travailleurs, notamment sur l’organisation du télétravail ;
> que les employeurs privés et publics mettent en place des dispositifs d’accompagnement psychologique pour prévenir les risques psycho-sociaux induits par la période ;
> de permettre de « travailler tous, travailler mieux » en agissant pour l’emploi
par la négociation d’accords d’activité partielle de longue durée, en permettant aux travailleurs de se former, de se reconvertir ; en reconnaissant les travailleurs dits de la deuxième ligne ; par une meilleure répartition de la valeur créée entre employeur et salariés, etc.

La CFDT ce sont des services

Pour être utile au travail comme dans la vie de tous les jours, la CFDT propose à ses adhérents une multitude de services :

> Réponses à la Carte, un service d’accueil téléphonique inédit, qui répond
6 jours sur 7 à toutes les questions qu’ils se posent, qu’elles soient d’ordre syndical, professionnel ou privé (divorce, déménagement, frais de scolarité, etc.) ;
> la Caisse nationale d’action syndicale (CNAS) au service des adhérents en cas de coup dur, via son soutien juridique, ses assurances et sa prestation de grève ;
> et aussi, un décryptage des événements sociaux et sociétaux via sa presse gratuite, l’accès à des formations, un tarif préférentiel de mutuelle pour ses adhérents retraités, une offre d’activités sociales et culturelles pour ses adhérents des très petites entreprises, etc...

Plus nous serons nombreux et nombreuses,
plus nous serons forts pour porter la voix de tous les travailleurs :

REJOIGNEZ LE PREMIER SYNDICAT DE FRANCE !