CAPC TSEF

16 TSEF*CAPC: Commission Administrative Paritaire Centrale

La Commission Administrative Paritaire Centrale (CAPC) compétente à l’égard des Techniciens Supérieurs d’Etudes et de Fabrications (TSEF), s’est déroulée le 16 novembre 2017.

La CAPC des TSEF s’est réunie le 27 avril 2017 sous la présidence de Mr BENABEN, adjoint à la sous-directrice de la gestion du personnel civil. L’ordre du jour concernait essentiellement les mesures d’ordre individuel (détachements, intégrations..). Vos élus CFDT-CFTC sont intervenus auprès de l’administration pour demander un nouveau plan de requalification des TSEF vers le corps des IEF. Nous regrettons et dénonçons le peu d’ambition de l’administration sur ce dossier ! L’avancement de corps (passage ATMD vers TSEF), au titre de 2018, se fera lors de la CAPC du 16 novembre prochain dans sa nouvelle forme dématérialisée.

*CAPC: Commission Administrative Paritaire Centrale
*TSEF: Technicien Supérieur d'Etude et de Fabrication

Après plusieurs années à 60 ou 65 places, les 136 avancements de 2016 en TSEF3 sont une bonne surprise, conséquence de la reprise des concours et du recrutement important en 4139-2. De plus, avec l’avancement 2016 au choix dans le corps des TSEF, cette CAPC a rattrapé son retard en matière d’avancement. Souhaitons que les CMG en fassent de même en 2016 pour les avancements de grade.

Lire la suite...

Consulter la déclaration liminaire...

Les CAPC se suivent et se ressemblent : les promotions par changement de corps diminuent, diminuent... Pour arriver cette année à 66 postes. Avec l’absence de perspectives de carrière, le gel du point d’indice et les craintes toujours présentes des restructurations, il n’y a guère de motif de se réjouir dans le monde des TSEF, déjà fortement touchés moralement par l’abandon des projets de requalification en A.

Lire la suite...

Consulter la déclaration liminaire...

Cette CAPC de mise en place a été l’occasion pour la CFDT-CFTC d’insister sur son fonctionnement, en particulier le dialogue et le rôle de tous les élus. Un bon dialogue social passe, dans le respect des règles bien sûr, par la participation de tous aux débats. Le niveau local (dans les CMG) devrait être plus en phase avec la DRHMD et s’inspirer de son fonctionnement. Sur le sujet de la dématérialisation du mémoire de proposition, le discours n’est pas le même non plus dans les CMG et à la DRHMD.

Lire la suite...